Une nouvelle cartographie moteur ou un boitier additionnel ? Faites le bon choix.

cartographie moteur

Pour les conducteurs qui veulent augmenter la puissance de son véhicule, une nouvelle cartographie moteur est tout indiquée. Il en va de même pour un boitier additionnel. La reprogrammation moteur consiste à modifier les données du calculateur de la voiture pour avoir plus de couples, plus de puissance. Avec un boitier additionnel, les résultats sont plus ou moins le même, mais impliquent la pose du boitier entre le calculateur et le système de contrôle des injecteurs du véhicule.

Pourquoi choisir la reprogrammation moteur ?

Le choix entre reprogrammation moteur ou boitier additionnel est d’abord une question de gout. L’avantage de la reprogrammation moteur, c’est l’intervention sur 15 à 20 paramètres du moteur. Cela implique, gestion du carburant, pression de suralimentation…Ces paramètres sont en effet reconfigurés lors de la reprogrammation moteur. Cette opération ne nécessite pas la pose d’un élément externe au moteur ni de câblage supplémentaire. C’est une modification indétectable puisque ce ne sont que des données informatiques qui vont être modifiées.

Les nouveaux paramètres choisis permettent de puiser dans les réserves de puissance de votre voiture. Certains constructeurs sortent le même modèle avec le même bloc moteur. Pourtant, sachez que deux blocs moteurs peuvent être identiques, mais délivrent des puissances différentes, car les données contenues dans chaque calculateur ne sont pas les mêmes. La reprogrammation moteur est ainsi une technique hautement personnalisable. Il faut tenir compte du style de conduite et des besoins spécifiques du conducteur.

Le principal inconvénient de la reprogrammation moteur c’est une usure prématurée de certaines pièces. C’est principalement le cas quand les modifications vont au-delà des limites de tolérance du constructeur. Les premiers éléments qui peuvent lâcher sont le turbo et l’embrayage. Sur le long terme, c’est tout le bloc qu’il faudra revoir. Enfin l’opération est illégale si elle n’est pas déclarée.

Quid du boitier additionnel ?

Ce boitier fonctionne donc de la même manière qu’une nouvelle cartographie moteur. Il était avant tout destiné aux véhicules de compétitions. Mais au vu des résultats, il s’est vite popularisé auprès des particuliers. Au lieu de reprogrammer le moteur, beaucoup optent pour ce composant qui octroie le maximum de puissance au moteur, avec un temps de réponse du turbo plus rapide par exemple.

Son atout principal, en plus de délivrer une puissance supplémentaire au véhicule, c’est qu’elle s’enlève facilement pour retrouver la configuration d’origine du moteur. Au contraire d’une reprogrammation moteur qui, elle nécessite de passer par un garage spécialisé. Aussi son cout est plus abordable que celui d’une reprogrammation. Comptez un budget allant de 100 à 1000 €. Attention aux appareils bas de gamme qui peuvent endommager entièrement le moteur.

La pose de ce boitier, provoque un changement majeur de la motorisation de la voiture. Le propriétaire devra donc mettre à jour sa carte grise en conformité avec les modifications de son véhicule. Si la carte grise n’est pas à jour, l’assurance de la voiture ne sera pas valide pour une libre circulation.

De même, c’est le fonctionnement principal du boitier additionnel qui représente un réel problème. Le boitier trompe le calculateur d’origine pour générer une pression supplémentaire de carburant. Sur la durée, cela peut créer des dommages et une usure accélérée des éléments du moteur.